Jusqu’où ira le Député opportuniste Romain Grau?

La réhabilitation du quartier Saint Jacques de Perpignan est un projet porté et défendu par la majorité du Maire de Perpignan, Jean-Marc PUJOL.  Romain Grau, dont l’opportunisme politique ne lui interdit ni mensonge, ni amnésie sélective, ni même d’inciter la population à l’émeute, aura réussi à se contredire lui-même et ses élus soutiens.

Le Député En Marche n’hésite pas à allumer un feu en pleine période estivale dans un quartier dont l’histoire rappelle que des émeutes violentes avaient divisé durablement la population résidente. Rappelons qu’il a dit  » il faut leur faire peur, il faut leur mettre la pression, je vais mettre le Préfet au milieu, en expliquant qu’il y a un problème d’ordre public, et faire arrêter la machine par l’Etat « .

Que fera le Romain Grau si cela dégénère ? Aura-t-il une défense à la Christophe Castaner lorsqu’il a expliqué sur BFM le rôle d’Alexandre Benalla?

Or, pour Romain Grau liguer les populations les unes contre les autres n’est pas un problème. Appeler à l’émeute des jeunes gens l’importe peu. Ce qui compte pour Romain Grau c’est de mettre à mal la majorité de Jean Marc Pujol (avec laquelle il avait été élu et premier adjoint pendant trois années) pour s’installer, à terme, comme un coucou dans le fauteuil municipal. Après tout n’a t-il pas piqué la place au socialiste Jacques Cresta en s’installant dans ses locaux perpignanais, à y reprendre le mobilier de sa permanence parlementaire et en recyclant son collaborateur socialiste ?

Le coucou n’a donc aucune limite, et il n’est pas le seul dans ce département à user de ce stratagème malsain pour la ville et le vivre-ensemble.

Est-il toujours en bon terme avec sa suppléante qu’il salarie comme collaboratrice parlementaire ? Madame De Noëll ne vote t-elle pas les projets de la majorité y compris celui de la réhabilitation de ce quartier ?  Ont-ils oublié le dialogue mené par l’adjoint en charge de cette délégation.

Plusieurs élus opportunistes ont du mal à choisir où danser. Car l’essentiel est pour eux de conserver leurs sièges acquis grâce à la droite avant de rejoindre la liste des opportunistes d’En Marche ! Sont-ils solidaires de cette démarche entreprise par Romain Grau?

Car, comme Romain Grau, ces élus jouent sur les deux tableaux pour tenter de préserver leurs intérêts personnels et le train de vie auquel ils se sont habitués. Cela n’a que trop duré !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s