Un cap toujours incertain pour le quinquennat d’Emmanuel MACRON

Le long discours du Président de la République devant le Congrès, réuni ce jour à Versailles, n’aura pas permis de répondre aux attentes légitimes de très nombreux Français ni de fixer un cap pour le quinquennat à venir.

La France a moins besoin de réformes institutionnelles ou de nouvelles lois électorales que de courage politique et de véritables réformes de structure. La principale annonce concerne l’introduction d’une dose de proportionnelle qui reviendrait à diviser la représentation nationale en deux catégories de députés. Or, il ne peut y avoir, d’un côté, les députés du terrain s’occupant des Français, directement responsables devant les électeurs et, de l’autre, ceux des fauteuils rouges de l’hémicycle, choisis par les appareils partisans pour figurer sur la liste des élus à la proportionnelle et investis du pouvoir de faire la loi.

Les autres mesures annoncées demeurent assez floues. Ce Congrès pose finalement plus de questions qu’il n’apporte de réponses. Rien n’a été proposé par exemple d’un point de vue budgétaire alors que la Cour des comptes annonce un dérapage lourd du déficit. Voici un sujet sur lequel les Français aimeraient avoir des éclaircissements.

Loin des formules creuses et convenues, il devient donc urgent que le Président de la République réponde concrètement aux nombreuses interrogations sur le cap, toujours très incertain pour l’instant, qu’il entend fixer pour la France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s