Carole Delga devrait s’intéresser à l’histoire

Il ne fait pas bon être socialiste dans les Pyrénées-Orientales vu le mépris exercé par les socialistes régionaux à l’égard de leurs troupes du département. L’échange avec Carole Delga, Présidente de la Région, est raconté par Mylène Thorent, responsable des Jeunes Socialistes 66 dans le quotidien « L’Indépendant ».

« Carole Delga nous confie que ce nom Catalan ne lui plaît pas car il est synonyme selon elle de revendications et de repli sur soi, alors qu’Occitanie incarne dans le monde la « convivencia » [vivre-ensemble] ».Et Mylène Thorent ajoute : « Carole Delga nous expliquera que de toute façon nos associations Catalanes sont toutes de droite souvent extrême ».

Nous considérons ce mépris comme une forte méconnaissance de notre histoire par notre nouvelle Présidente de la Région. En 2004, Georges Frêche avait tenté d’imposer un nouveau nom à notre région. Ce passage en force s’est terminé par un recul clair et net de l’indomptable Georges Frêche. L’homme avait fini par reculer et repris son nom « Septimanie » avec lui à Montpellier. La mobilisation des catalans avait été déterminante. Certes aucun nom n’est parfait pour une aussi grande région avec ses territoires, ses populations. D’autant plus que la consultation mise en place par la région a été un échec avec une faible participation. Mais Mme Delga, il ne faut pas humilier un territoire car il finit par vous le rendre avec une force imprévisible.

Au cours de sa rencontre avec Carole Delga, la jeune militante et sa troupe ont été malmenés par l’équipe socialiste de sécurité qui ira jusqu’à jeter le drapeau sang et or dans une poubelle. La prochaine étape sera t’elle de jeter le drapeau tricolore de notre pays?

Contrairement aux jeunes socialistes 66, nous sommes habitués au mépris des socialistes régionaux à l’égard de notre territoire. L’opposition régionale de 2004 à 2015 n’avait pas cessé de dénoncer l’abandon des Pyrénées-Orientales par la région. Surabondance de subventions et aides régionales pour Montpellier et des miettes pour le département des Pyrénées-Orientales. Nous n’étions pas entendus mais la vérité finira par éclater. N’hésitez pas, chers jeunes socialistes, à dénoncer cette discrimination à l’égard de notre territoire. Le nom de notre région c’est important, c’est l’identification de notre territoire. Mais le développement économique est encore plus important pour la population qui vit sur notre territoire.Chômage, absence d’une politique volontariste de développement de l’emploi….

Plus inquiétant la discrimination politique semble être de rigueur au sein du nouvel exécutif régional. Comment doit on interpréter cette phrase relayée par la jeune militante socialiste : « Carole Delga nous expliquera que de toute façon nos associations Catalanes sont toutes de droite souvent extrême ». Première nouvelle ! La pensée unique n’a jamais bénéficié à notre démocratie. Nous rappelons à la Député-Présidente de Région que la l’article 11 de la déclaration des des droits de l’homme et du citoyen précise « tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement » et que l’article 10 précise « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. ».

Carole Delga doit s’expliquer sur ses propos indécents à l’égard de notre département.

Tribune de François Lietta – Président de la fédération

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s