Hôpital de Perpignan : Ségolène Neuville à la manœuvre au détriment de 300 emplois dans le quartier du Vernet ?

Un projet hospitalier de grande ampleur est prévu de longue date dans le quartier prioritaire de la « diagonale du Vernet » à Perpignan, entre Vernet Salanque et Diaz.

 

Il s’agit de regrouper sur un terrain acquis par la ville à cet effet, l’activité médico-sociale et sanitaire en faveur des personnes âgées visant à favoriser une meilleure prise en charge de ce public sensible.

 

Concrètement, le projet comprend 120 lits pour un Établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes et 200 lits pour une Unité de soins de longue durée. Le Maître d’ouvrage est le Centre Gérontologique du Roussillon, composé de l’association Joseph Sauvy et du Centre Hospitalier de Perpignan.

 

En plus de favoriser la qualité d’accueil des usagers, ce projet majeur pour le  Vernet s’inscrit dans  le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPNRU) avec une chance de favoriser la mixité fonctionnelle dans ce quartier prioritaire de Perpignan et développer ainsi son attractivité et son activité économique avec 300 emplois…

Tous les partenaires du NPNRU, dont l’Etat, ont défendu ce projet devant l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain l’été dernier, et l’ont inscrit dans le protocole de préfiguration signé le 21 décembre 2015 à la Préfecture des Pyrénées-Orientales.

Or, l’Etat bloque désormais de manière abusive le projet au motif que le terrain est inondable…

Pourtant, les constructions sur ce terrain peuvent être autorisées si elles respectent certaines prescriptions, ce qui est le cas en l’espèce.

L’ensemble des accès, zones d’accueils, locaux de sommeil et équipements techniques sont en effet positionnés à une cote supérieure à la crue de l’Aiguat de 1940 !

S’il devait être confirmé que c’est une intervention politique du Gouvernement qui est à l’origine de la volte-face de l’Etat sur ce projet, Ségolène Neuville devra s’expliquer pour cette manœuvre politicienne contraire à un meilleur accueil des personnes âgées et au détriment de 300 emplois dans un quartier prioritaire de la ville de Perpignan.

Tribune d’Olivier AMIEL – Adjoint au Maire de Perpignan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s